30 mai 2019

Escale sur Saõ Miguel (Açores)

Transat ouest-est 2019 -3

Les quelques jours d'escale prévus à Ponta Delgada vont s'allonger en raison d'un long week-end, le lundi 27 mai étant férié : c'est le jour de la plus grande fête religieuse des Açores, celle du Senhor Santo Cristo dos Milagres. 






Ponta Delgada : le port

En ville


Il faut attendre la livraison de la pompe hydraulique de pilote depuis la France. Grâce aux efforts d'Helder Amorim (JBElectronica), ça ne prendra que 2 jours de plus.

Je prends congé de mon équipage et surprise ! j'ai droit à une descente de police : 3/4 d'heure de fouille en règle avec le chien de la brigade des stups. On trouve apparemment suspect que j'aie atterri à Ponta Delgada et non à Horta comme tout le monde... Heureusement, aucun de mes équipiers n'a laissé de souvenir illicite.



Le jour même je retrouve mon équipage du tout début de ce tour de l'atlantique : Patrice et Alain, auxquels se joint Christian le nouveau venu.


Sous la férule exigeante de Patrice, le bateau est nettoyé de fond en comble. Surprise désagréable : les WC électriques ont des fuites. Le joint d'embase est inefficace et doit être renforcé. Mes équipiers ont également apporté 2 relais rapidement changés et de la visserie aux normes européennes pour les fixations de pilote.

 
Bricolages et menus travaux
 

Le célèbre Thomas (Boat and Sail Services) se charge d'une révision en profondeur des alternateurs, qui s'avèrent être en bon état.







Le dimanche 26 mai voit l'apogée de la célébration où toute la ville défile en procession pendant 5 bonnes heures. Les festivités, malgré les tapis de fleurs, ne respirent pas la gaîté...

 





Il reste du temps pour une courte visite de l'île par la route.

 



Lago Verde et Lago Azul

La grande attraction de l'île : 2 lacs d'altitude contigus, l'un de couleur verte, l'autre de couleur bleue dans un paysage de cônes volcaniques.

Les deux lacs
Le bleu...
...et le vert
 




 


Hauts plateaux 

d'où s'échappent des émanations de gaz carbonique.

 


Grands arbres et routes pavées

Ribeira Grande 

Halte-déjeuner sur la côte sud.
  
Plage de sable volcanique

Lago do Fogo

Au milieu de l'île, d'où on a vue sur les côtes nord et sud.

 


Vilafranca do Campo

La première capitale de Saõ Miguel, petit port de pêche et petit port de plaisance très protégé par d'imposantes fortifications.

 


Une sympathique distillerie 

Production d'alcools locaux :




29 mai : les alternateurs sont remontés, la nouvelle pompe du pilote est installée, les formalités de sortie sont rapidement accomplies.


Une pompe neuve pour le pilote principal

Seul pose problème le paiement des prestataires intervenus sur le bateau, qui n'acceptent pas les cartes bancaires au prétexte de commissions prohibitives (mais restaurants, loueurs de voitures et tous les autres commerces les prennent sans difficulté). Il faut payer en espèces, ce qui a évidemment des limites, ou à défaut par virement bancaire, avec les aléas des plateformes informatiques des banques. Un de mes virements s'est perdu (avec le fameux message sur le site bancaire : "service momentanément indisponible"), ce qui m'a valu harcèlement et menaces du destinataire devenu hystérique à l'idée d'une facture impayée. Les navigateurs de passage devraient faire pression pour que les cartes bancaires acceptées partout dans le monde le soient aussi bien sur cette île qui n'est tout de même pas une contrée exotique reculée.

Quoi qu'il en soit, Powhatan est prêt à appareiller pour la dernière partie de la transat.




Merci à Patrice pour sa contribution en photos

A suivre ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires ici