18 février 2014

Un tour des Iles Vierges

C'est la pleine saison : les Iles Vierges Britanniques (BVI), extrémité nord de l'arc antillais, nous offrent leurs chapelets d'îles et de mouillages dans un espace protégé de la houle et des courants forts.

Un vrai coin de paradis, réputation non usurpée qu'Armelle et moi allons découvrir, pour une fois seuls en couple sur Shrubb.



15 février : au ponton de Harbour View Marina, le bateau est en état presque parfait après quelques travaux de maintenance.
 

Un souci toutefois : les batteries sont à plat. La suite le confirmera, elles semblent en fin de vie au bout de deux ans à peine. Après une vigoureuse recharge au ponton, leur faible capacité restante nous suffira à peu près en gérant notre consommation.
 

Pendant les deux jours nécessaires à la remise en route et à l'avitaillement, nous prenons la mesure de cette petite marina. Un voisin de ponton canadien la décrit comme "la pire de Tortola" en raison des installations très sommaires et de la mauvaise disposition de l'unique ponton avec des catways inégaux. Les gros taquets d'amarrage en bois ne semblent pas d'une extrême solidité et la sécurité est nulle : pas de gardiennage, accès totalement ouvert par terre ou par mer.


Il y a aussi la nuisance sonore d'un forcené d'offshore qui fait vrombir ses 1000 chevaux plusieurs fois par jour, et la proximité peu ragoûtante de deux gros bateaux de charge au mouillage, faisant tourner leurs diesels en permanence, plus ou moins à notre vent par moments.



Il y a quand même de bons côtés : un shipchandler bien approvisionné, une supérette avec un rayon traiteur succulent et pas cher, et l'aéroport à 5 minutes de taxi. Cette marina a surtout les plus bas tarifs de l'île, critère de choix privilégié...

Notre itinéraire va se faire en sauts de puce d'une île à l'autre dans cet archipel où les distances n’excèdent pas 5 à 10 milles : en partant de l'est de Tortola, nous remonterons le vent vers Virgin Gorda et sa côte sud-ouest, puis au nord-est le bassin du Gorda Sound, sortie par la passe nord, contournement de Tortola par le nord, cap à l'ouest vers Jost Van Dyke, descente sur la pointe ouest de Tortola avant de la contourner par le sud pour revenir à Harbour View Marina. En tout un petit total de 64 milles en 12 jours.
 
La trace GPS du parcours
 

La météo est rude en cette mi- février : l'alizé souffle fort depuis des semaines et les grains sont fréquents. La mer reste peu agitée, à l'abri des barrières de corail et du canal ("The Drake Channel") que forme l'archipel au sud de l'île principale de Tortola. La température est juste agréable : 26-27°, ce qui nous épargne de transpirer à chaque mouvement.



La sortie en chicane de la marina, avec ce vigoureux vent traversier, ne va pas de soi avec notre équipage réduit, mais la manœuvre est exécutée avec brio et sans casse...

Cap à l'est, vers Virgin Gorda distante d'une petite dizaine de milles nautiques : traversée avec vent de face à 22 nœuds, que nous parcourons au moteur en deux courtes heures. Clapot modéré, la nacelle tape peu, et pas de mal de mer à signaler : cet équipage est tout à fait à la hauteur !


A suivre ici
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires ici